Vous êtes ici

MADAME MAME BOUSSO SAMB DIACK

Merci, Monsieur le Président.
Monsieur le Président,
Madame, Monsieur le Ministre d'Etat,
Mes chers Collègues,

Je voudrais  d'abord  m'appuyer  sur  le  constat  que  nous  avons  tous  fait. Depuis plusieurs jours, l'Assemblée Nationale est interpellée et mise devant ses responsabilités, responsabilités historiques, oui. Moi, je pense que c'est une responsabilité  historique quelque  soit la position  que nous  prendrons chacun  puisque  les  populations  demandent  la  clarté  sur  l'utilisation  de fonds publics qui appartiennent à tout le monde et je peux comprendre  que le mot  « mise  en accusation » veut  simplement  dire... (intervention en wolof), c'est ça que moi je peux comprendre... (intervention  en wolof).

Informations de publication

Publié le : lun, 09/10/2018 - 11:29
Mise à jour le : lun, 09/10/2018 - 11:29
Auteur : © copyright, République du Sénégal/dri.gouv.sn